Généralités sur les ATEX

AccueilComprendre les ATEXGénéralités sur les ATEX

Bienvenue sur ZONE ATEX ! Le monde de l'ATEX est un monde bien souvent méconnu qui nécessite d'être clarifié et expliqué. Nous vous présentons ci-dessous la définition d'une ATEX (ATmosphère EXplosive) ainsi que d'une explosion. Vous trouverez également des informations sur les différents types et conditions d'explosions, et des domaines d'activités concernés par les ATEX

Les Définitions

Définition de la Directive Européenne : "ATmosphère EXplosive ou ATEX : "le mélange avec l'air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l'ensemble du mélange non brûlé" - source : Directive 2014/34/UE du 26 février 2014

Définition d'une atmosphère explosible" : "Atmosphère explosible : "une atmosphère explosive par suite des conditions locales et opérationnelles."- source : Directive 2014/34/UE du 26 février 2014

Qu'est-ce qu'une explosion ?: « une explosion est la transformation rapide d'un système matériel donnant lieu à une forte émission de gaz, accompagnée éventuellement d'une émission de chaleur importante». - source : ED911 de l'INRS

Les effets de surpression associés :

  • "L'explosion, à la différence de l'incendie, est une combustion quasiment instantanée. Elle provoque un effet de souffle accompagné de flammes et de chaleur. Elle ne peut survenir qu'après formation d'une ATmosphère EXplosive (ATEX)" source : Dossier - Explosions sur le lieu de travail - INRS
  • "Les effets de surpression engendrés par une explosion due à la production de gaz de combustion, sont relativement restreints en champ libre. En fonction du degré de confinement et d'encombrement du lieu où se produit l'explosion, les effets de surpression peuvent devenir importants". - source : Gouv.fr

Autre définition très complète sur la plateforme "Techniques de l'ingénieur" : "Le phénomène d'explosion peut être défini par une libération soudaine d'énergie, plus ou moins maitrisée. Il est donc considéré comme un phénomène dangereux à cinétique rapide au sens de la réglementation des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE). Il se manifeste principalement par la propagation, à grande vitesse, d'une onde de surpression communément appelée "souffle" mais aussi par la présence d'une boule de feu de courte durée. L'explosion s'accompagne généralement de projectiles." - source : Techniques de l'ingénieur.

Les types d’explosion

Différents phénomènes physiques peuvent donner lieu à une explosion. Ainsi parmi ceux-ci, il est possible de retenir principalement :

  • Les explosions dues à une réaction chimique : Plus ou moins rapides, celles-ci pouvant impliquer des solides condensés, des poussières, des liquides ou des gaz, voire des aérosols. Il s'agit du type d'explosion pris en compte dans le cadre d'une démarche ATEX sur un site.
  • Les explosions pneumatiques : Elles correspondent à l'éclatement, à la rupture brutale d'une capacité sous pression. Ces capacités peuvent être des bouteilles ou des réservoirs. L'éclatement libère ainsi brutalement une grande quantité d'énergie stockée "sous pression".
  • Les explosions dues à une vaporisation ultra-rapide d'un liquide : Le fameux phénomène de BLEVE (Boiling Liquid Expanding Vapour Explosion). Il est consécutif à la vaporisation quasi instantanée d'un liquide sous pression surchauffé et libéré brutalement à l'atmosphère. C'est un phénomène particulièrement dangereux et dévastateur (effets thermiques, onde de choc, projectiles issus de l'enveloppe.)

Les Conditions d'explosion

 Il faut vous rappeler que 6 conditions doivent être réunies simultanément pour qu’une explosion ait lieu.

  

1. Présence de COMBURANT

  • Principalement l'oxygène de l’air (O2 soit "dioxygène" pour les chimistes). 
  • mais également d'autres gaz tels que le Dichlore (Cl2), le Dioxyde d'azote (NO2), le Trifluorure d'azote (NF3), etc.

   

2. Présence de COMBUSTIBLE

  • Une substance inflammable pouvant être : un gaz (méthane, acéthylène, etc.), un liquide (essence, solvant, ect.) ou un solide (soufre, bois, sucre, ect.)

  

3. FORME particulière du combustible

  • Gaz (méthane, acétylène, butane, propane, hydrogène, etc.)
  • Vapeur (essence, alcool éthylique, solvant, acétone, etc.)
  • Poussière (bois, sucre, grains, amidon, aluminium, etc.)

     

4.  Domaine d’explosivité

  • Pour être explosif, le mélange ne doit être ni trop pauvre, ni trop riche en combustible.

         LIE : La Limite Inférieure d’Explosivité ou d'inflammabilité (LIE ou LII) d'un gaz ou d'une vapeur dans l'air, correspond à la concentration minimale en volume dans le mélange au-dessus de laquelle il peut être enflammé. - source : ED911 de l'INRS

         LSE : La Limite Supérieure d’Explosivité ou d'inflammabilité (LSE ou LSI) d'un gaz ou d'une vapeur dans l'air correspond à la concentration minimale en volume dans le mélange au-dessous de laquelle il peut être enflammé. - source : ED911 de l'INRS

       Pour être explosif, le mélange avec l'air doit remplir la condition suivante: LIE< concentration de la substance inflammable dans le mélange < LSE

Précision concernant les poussières :  "Les concentrations minimales et maximales explosives des poussières ne sont pas connues avec autant de précision que celles des gaz" - source : ED911 de l'INRS

5. Confinement suffisant (à noter que pour nos amis "puristes", le confinement est plus à la fois un élément complémentaire et un facteur aggravant qu'une condition...!)

6. Source d’inflammation

  • Électrique (étincelles, échauffement, etc.)
  • Décharges électrostatiques
  • Élévation de température (par ex: surfaces chaudes)
  • Thermique (flammes nues, cigarettes, surfaces chaudes, etc.)
  • Mécanique (étincelles, échauffement, etc)
  • Chimique (réaction exothermiques, auto-échauffement, etc.)
  • Bactériologique (fermentation bactérienne pouvant échauffer le milieu et créer des conditions d’auto-échauffement)
  • Climatique (foudre, soleil, etc.)

 Lorsque la température du liquide inflammable est suffisante pour émettre assez de vapeur et former avec l'air un mélange inflammable, cela correspond au point éclair. Pour être explosif, le mélange avec l'air doit remplir la condtion suivante : Température du Liquide > Point Eclair

   

Schéma de représentation de l'explosion :

     Les domaines d'activités concernés
  • Pétrole et livraisons de gaz naturel
  • Pétrole, transport et stockage de gaz naturel
  • Industrie pétrochimique
  • Industrie chimique
  • Industrie cosmétique
  • Industrie pharmaceutique
  • Agroalimentaire, boissons et tabac
  • Chantiers navals et industries offshore
  • Industrie de transformation du bois
  • Usines de recyclage et entreprises spécialisées dans l'élimination des déchets
  • Décharges
  • Usines de laquage
  • Purification de l’eau
  • Industrie automobile
  • O.E.M (Original Equipment Manufacturer.)

 

Pour accéder au matériel ATEX correspondant à vos installations, n'hésitez pas à cliquer sur ce lien : EQUIPEMENTS ATEX

Pour découvrir la nouvelle directive applicable depuis avril 2016, cliquez sur cette adresseDIRECTIVES ATEX

Contactez nous par téléphone
Une question, un renseignement ?
Appelez-nous au 04 32 40 46 41
09H-17H du lundi au jeudi
09H-16H30 vendredi